ASSOCIATION HAGIA KYRIAKI, NAXOS, GRECE
RESTAURATION DE L'EGLISE ET DE SON DECOR PEINT
Bienvenue
De quoi s'agit-il?
Qui sommes-nous?
Résumé du projet
Recherche de fonds
Inauguration et prix Europa Nostra
Album d'images
Devenir membre
Liens
Colloque sur l'aniconisme
Colloque sur l'aniconisme

 

 
L’aniconisme dans l’art religieux byzantin
 
Avec les images, et en particulier l’icône portative, la meilleure réussite de l’art de Byzance fut sans doute le cycle iconographique de peintures ou de mosaïques murales qui, s’adaptant à l’architecture de l’église cruciforme à coupole, fit de cette dernière un microcosme du royaume divin, peuplé de saintes figures célébrant la liturgie céleste. Il existait, cependant, un autre art byzantin, de représentations aniconiques ou séculières : motifs géométriques et végétaux ; animaux et oiseaux ; personnes et activités quotidiennes. Cet art décorait non seulement les espaces et les ustensiles dits profanes, mais aussi, souvent, l’encadrement de l’espace sacré. Certaines églises, même, en Cappadoce et sur l’île de Naxos, se font remarquer par une absence totale de figures humaines dans leur peinture murale. Partant d’un projet de restaurer l’église naxiote la plus énigmatique, celle de Hagia Kyriaki, ce colloque veut placer les programmes décoratifs sans figures humaines dans le contexte d’une enquête plus large sur le phénomène de l’aniconisme religieux. Est-ce que les églises en question datent de l’époque iconoclaste (8e -9e s.), ou lui sont-elles postérieures, comme on l’a récemment soutenu ? Dans ce dernier cas, quelle signification attribuer au fait qu’elles évitent le type de décoration qui est la règle depuis le Triomphe de l’Orthodoxie sur l’iconoclasme en 843? De fait, que sait-on sur le décor des églises peintes par les iconoclastes ou à l’époque où leur doctrine était dominante? Les motifs aniconiques sont-ils purement décoratifs, ou conservent-ils de l’époque paléochrétienne une valeur symbolique, fonctionnant ainsi comme des images indirectes? Que signifie, à l’époque post-iconoclaste, le choix d’une représentation religieuse autre qu’une icône? Et pourquoi les églises sans icônes sont-elles localisées dans certaines régions? Un réexamen des données textuelles peut-il pallier les lacunes de la documentation archéologique ? Enfin, le choix de Genève pour la tenue du colloque apporte-t-il des suggestions particulières, selon la mesure dans laquelle la Réforme du début de l’époque moderne pourrait faire écho à la réforme iconoclaste et à l’échec de celle-ci ?
 
 Programme du colloque

Jeudi 1

er octobre

MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE

Dès 16h00

Accueil des participants

17h00-17h45

fait les

Marielle Martiniani-Reber, conservateur responsable du Département des arts appliqués,Honneurs des collections byzantines

UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Uni Bastions, bâtiment central, salle Olivier Reverdin (aula B 106)

18h30

Salut des autorités académiques

Séance d’ouverture

Conférence d’ouverture

Marie-France Auzépy, professeur émérite à l’Université Paris VIII,

religieuse de l’aniconisme byzantin

La signifi cation

Annonce de la création de l’Association suisse pour les études byzantines

La conférence sera suivie d’un vin d’honneur offert par le Consulat général de Grèce.

Vendredi 2 octobre

UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Uni Dufour, salle Yves Fricker, 1

9h00-10h30

er étage (U 159)Philippe Borgeaud (Université de Genève), Imitatio diabolica : démons et image

Christoph Uehlinger (Université de Zurich),

religieuses « du Livre » – ou comment analyser la culture visuelle d’une religion sans

tomber dans le piège de ses prescriptions ?

Degrés d’aniconisme dans les traditions

Silvia Naef (Université de Genève),

L’Islam et les images – une relation complexe

Discussion

11h00-12h30

Ioanna Rapti (Université de Grenoble), Statut de l’image dans le domaine arménien

Marielle Martiniani-Reber (Musée d’art et d’histoire, Genève),

aniconiques

Textiles et décors peints

Discussion

14h00-15h45

Paul Magdalino (Université de St Andrews et Université Koç, Istanbul), Jean le grammairien

Juan Signes Codoñer (Université de Valladolid),

et les chrétiens d’Orient

Images et politique : l’empereur Théophile

André-Louis Rey (Université de Genève),

« Questions et réponses »

Questions d’image dans la littérature de

Discussion

16h00-17h00

honoraire de l’Université de Genève

Visite du MUSÉE INTERNATIONAL DE LA RÉFORME par Olivier Fatio, professeur

UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Uni Dufour, salle Yves Fricker, 1

17h30-18h30

de la « vieille Byzance »

er étage (U 159)Michael Jeffrey Featherstone (CNRS et EHESS, Paris), L’ « iconisme » comme tradition

Nanò Chatzidakis (Université de Ioannina),

images dans les icônes

Le sujet de la restitution du culte des

Discussion

UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Uni Bastions, bâtiment central, 1

18h45 Conférence publique

er étage, (auditoire B 101)

Rév. Grand Protopresbytre Georges Tsetsis (anc. représentant permanent du

Patriarcat de Constantinople auprès du Conseil oecuménique des Églises),

la signi

La place etfi cation de l’icône dans l’Église orthodoxe

Musée d’art et d’histoire de Genève / Université de Genève

Colloque international

L’

ANICONISME DANS LART RELIGIEUX BYZANTIN

Genève, 1

er- 3 octobre 2009

Présentation du livre d’Alicia Simpson et de Stephanos Efthymiadis,

Choniates : A Historian and a Writer

Campagnolo (Musée d’art et d’histoire, Genève), Bertrand Bouvier (Université de

Genève) et Stephanos Efthymiadis (Université de Chypre)

La conférence sera suivie d’un vin d’honneur offert par l’Association I Philia.

Niketas, La Pomme d’or, Genève, 2009, par Matteo

Samedi 3 octobre

MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE, salle de conférences

9h30-11h00

Catherine Jolivet-Lévy (École Pratique des Hautes Études, Paris),

découverte de nouvelles églises à Uçhisar : ré

en Cappadoce

Mot de bienvenue par le directeur du Musée d’art et d’histoire, Jean-Yves MarinÀ propos de lafl exions sur le problème de l’aniconisme

Christodoulos Hadjichristodoulou (Bank of Cyprus Cultural Foundation, Nicosie),

Aniconic Painting in the Churches of Cyprus

Henry P. Maguire (Johns Hopkins University, Baltimore),

Creature rather than the Creator » : Animals in Eight-Century Art and Polemic

« They Worshipped the

Discussion

11h30-13h00

Nicole Thierry (Étampes, France), Les peintures iconoclastes d’Al Oda en Isaurie

Maria Xenakis (Paris),

Ornement et texte : le cas du complexe funéraire de Karşı

becak, à Maçan / Avc

ılar (Cappadoce)

Charalambos Pennas (Éphorie des Antiquités byzantines des Cyclades, Athènes),

Décors architecturaux dans les îles de la mer Égée à l’époque de l’iconoclasme

Discussion

14h45-15h05

amarnien

15h30-17h00

d’iconoclasme à la

Jean-Luc Chappaz (Musée d’art et d’histoire, Genève), Présentation de l’iconoclasmedans la SALLE D’ÉGYPTEMaria Campagnolo (Musée d’art et d’histoire, Genève), Comme un relentfi n du XIe siècle

Matteo Campagnolo (Musée d’art et d’histoire, Genève),

Y a-t-il une monnaie iconoclaste ?

Jim Crow (Université d’Édimbourg),

Les monuments aniconiques de l’île de Naxos

Discussion

17h15

Paul Magdalino, Conclusions du colloque

UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Uni Bastions, aile Jura, 2

18h30 Table ronde

e étage, salle Marcel Raymond (A 206)*sur les problèmes de restauration de la chapelle de Hagia Kyriaki à Naxos

 



Bienvenue
De quoi s'agit-il?
Qui sommes-nous?
Résumé du projet
Recherche de fonds
Inauguration et prix Europa Nostra
Album d'images
Devenir membre
Liens
Colloque sur l'aniconisme